Top

Smart City

[TRIBUNE] Crise énergétique : tous les watts ne se valent pas !

Lumiplan_Henry-Gaillard

 

Tribune d’Henry Gaillard, Président de Lumiplan

Sous l’effet cumulé du réchauffement climatique et de l’instabilité géopolitique mondiale les prix de l’énergie flambent.

La crise énergétique que nous vivons nous impose de réévaluer nos priorités et de faire des choix. Comme cela a déjà été le cas pendant la crise du Covid, les plans d’action mettent en lumière toute l’importance de la communication citoyenne, à la fois comme outil d’information et de pédagogie.

 

Les panneaux d’information font partie des solutions de gestion de la crise

Face à cette flambée du prix de l’énergie, le législateur a complété l’article L. 143-6-2 du code de l’énergie pour permettre d’interdire toute publicité lumineuse, affiches éclairées et publicité numérique sur la voie publique ainsi que dans les aéroports, les gares et les arrêts de transports en commun. Le décret n° 2022-1294 du 5 octobre qui précise les modalités d’application généralise la règle d’extinction nocturne de toute publicité lumineuse, à quelques dérogations près, sur tout le territoire.

Pourquoi cet article de loi du 16 août 2022 s’applique-t-il aux panneaux publicitaires mais pas aux panneaux d’information ? Pourquoi le législateur a-t-il bien pris soin de protéger l’utilisation des panneaux d’information municipale ?

Parce que tous les watts ne se valent pas ! Les panneaux d’information municipale font partie de la solution, pas du problème. Ces outils de communication sont utiles pour les collectivités locales et vont dans le sens de l’intérêt général : ils alertent les habitants en cas de risques météorologiques, inondations, canicules et autres dangers qui seront malheureusement de plus en plus fréquents et intenses en raison du réchauffement climatique.

Ils favorisent également la diffusion des bonnes pratiques en matière d’économie d’énergie auprès des habitants et en cela, contribuent à des économies d’énergie indirectes.

Bien que les panneaux d’information municipale aient leur propre consommation électrique, leur utilisation est souhaitable au regard des services rendus aux habitants et à la commune.

Mesurons bien les ordres de grandeur

La consommation énergétique d’un panneau d’information municipale représente 0,1% de la consommation énergétique moyenne d’une commune de 2 000 habitants (1). En l’éteignant la nuit pour éviter de consommer inutilement de l’électricité lorsqu’il n’y a plus personne dans la rue, le coût en électricité d’un panneau d’information est de 250 euros par an, soit 70 centimes par jour (2). A l’échelle d’un quartier ou d’une commune, c’est-à-dire pour des milliers d’habitants, cela n’en vaut-il pas la chandelle ?

D’ailleurs, imaginerait-on un instant que les panneaux d’information des gares SNCF (ceux qui indiquent aux voyageurs les horaires et les quais de départ) soient interdits au même titre que les panneaux publicitaires ? Tous les watts ne se valent pas, au filtre de l’intérêt général.

Lumiplan, partenaire depuis plus de 20 ans des collectivités pour optimiser leur consommation énergétique

Nous avons été les premiers à déployer un réseau de bornes d’information voyageurs alimentées par panneau solaire en environnement urbain dès 1999 à Lyon. Cela nous avait obligé à développer des solutions très économes en énergie. Depuis, nous continuons à innover avec 15 ingénieurs et techniciens dédiés aux solutions de très basse consommation d’énergie. Notre dernier né est un totem d’information 100% autonome destiné au vélotourisme.

En parallèle, nous innovons dans le numérique invisible, celui des algorithmes. Lumiplan a mis au point, en collaboration avec l’Institut Mines-Télécom (IMT) Atlantique, un modèle algorithmique qui optimise les déplacements des bus des réseaux de transport public. Après sept années de recherche, notre modèle a démontré son efficacité. Pour un réseau de 100 bus, la diminution annuelle des émissions de CO2 est équivalente à 2 000 allers-retours Paris New York en avion !

La crise énergétique est une opportunité pour arbitrer entre ce qui est d’utilité publique et ce qui l’est moins. Les solutions d’information et de communication citoyenne joueront leur rôle pédagogique pour faire évoluer les pratiques et les comportements des citoyens. Lumiplan sera, comme depuis maintenant 50 ans, aux côtés des collectivités et de ses élus pour accompagner le changement.

(1) Rapport de l’ADEME – Dépenses énergétiques des collectivités locales de 2017 (mis à jour en juin 2019) : consommation énergétique des collectivités locales estimée à 584 kWh par habitant
(2) Sur la base du prix de l’électricité à 0,1740 €/kWh (tarif réglementé d’EDF en juillet 2022) et d’une puissance de 245 watts pendant 16 heures par jour, 365 jours par an.

Découvrez nos autres actualités

Discover the other news

EcoWatt, la tuile qui électrise les applis des Collectivités locales

EcoWatt, c’est la « météo de l’électricité » mise en place par RTE le gestionnaire du réseau électrique français, en...
Lire +

Crise énergétique : Comment bien utiliser les outils de communication numérique ?

A l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités locales, Lumiplan organisait une conférence pour répondre à cette question d’actualité...
Lire +

La Région Pays de la Loire choisit Okina pour maîtriser ses données de mobilité

Pour son service d’information voyageurs multimodale Destineo, la Région Pays de la Loire a décidé de s’appuyer sur le référentiel...
Lire +